Les gens du fleuve

LES GENS DU FLEUVE

Cette série a été réalisée sur plusieurs années. J’ai passé de nombreuses heures en pirogue à remonter les fleuves à la rencontre de petits villages complètement isolés. Un petit goût d’aventure, notamment quand on se trouve dans les rapides ou dans la forêt amazonienne, pas toujours très hospitalière… Heureusement j’ai toujours eu de bons guides et de bons piroguiers, d’autant plus qu’à une époque il n’y avait pas encore de téléphone portable. Pas mal de temps aussi à communiquer avec les habitants, mon but n’étant pas de « voler » des images mais d’être autorisé à les prendre. Une fois accepté, j’ai découvert des gens généreux avec, souvent, une joie de vivre extraordinaire. Chaque fois j’avais du mal à les quitter, mais je revenais, toujours avec quelques photos à leur donner.

Ces photos ont été prises sur différents fleuves : fleuve Maroni en Guyane, fleuve Tapanahoni au Surinam et fleuve Oyapok qui fait frontière entre le sud de la Guyane et le nord du Brésil.

J’ai photographié beaucoup plus d’enfants sur le Tapanahoni que sur les autres fleuves, le pays étant en guerre tous les hommes avait quittés les villages pour aller combattre.

Guyane de 1986 à 2004